Les cercles de réflexion autour de Bordeaux 2050 ont fait émerger l’idée, que certains jugeront saugrenue, de mettre en place un téléphérique au dessus la Garonne. Depuis toujours, la traversée de la Garonne fut problématique. En 1909, les élus bordelais avaient déjà eu une idée très proche : construire un pont transbordeur au droit du cours du Médoc.

Pont transbordeur vu de la rive gauche (vers 1914). Carte postale collection DRA.

Le pont transbordeur exploite une structure porteuse qui anime une nacelle glissant au dessus des flots d’une rive vers une autre. Ce type d’ouvrage s’est développé partout où il était indispensable de ne pas perturber le trafic fluvial ou maritime. Les ouvrages les plus importants pouvaient déplacer des tonnages très importants. Avec une largeur de près de 350m, la Garonne obligea le concepteur l’ingénieur Ferdinand Arnodin à imaginer un ouvrage colossal. La flèche des pylônes pointait à 45m. La nacelle prévue aurait permis de déplacer des charges de 50 tonnes.

Débuté en 1910, le chantier aboutit en 1914 avec l’élévation des deux pylônes et ce sera presque tout. Le chantier du pont transbordeur qui aurait pu être le plus grand jamais construit ne se relèvera pas de l’effort de guerre. L’histoire s’achèvera définitivement pendant la seconde guerre mondiale par la destruction de ces deux structures par les allemands en 1942.

La mémoire de cet ouvrage fait défaut dans les jeunes générations. il faut dire qu’il n’apparait que très peu dans l’histoire bordelaise. Sa construction était pourtant liée à l’activité très importante du port de commerce. Seules quelques rares cartes postales ou photographies gardent encore la mémoire de cet ouvrage inachevé.

bâtiments d’accrochage des cables. Photo DRA

La curiosité vous amènera rive droite au parc des Angeliques où le bâtiment d’accrochage des cables du pont est toujours présent. Depuis les quais des Chartrons, on peut encore voir deux des piles qui supportaient la structure d’un pylône de la rive droite.

En savoir plus :

Petit journal de l’exposition « Le pont transbordeur et la vision moderniste », Caisse Nationale des Monuments Historiques, Paris (France, 1992). 16 pages. ISBN: 2858220557
Les grands ponts du monde: Ponts remarquables d’Europe, par Marcel Prade,  Brissaud, Poitiers (France) , ISBN 2902170653, 1990.

Bordeaux Secret et Insolite, Philippe Prévôt

Le pont transbordeur de Bordeaux, site C’est En France



Author: la gazelle en vadrouille

Blogueur depuis près de 20 ans, passionné de photographie et d'histoire locale, j'aime à faire partager mes découvertes. Chaque semaine je parcours le département de la Gironde à la découverte de son patrimoine et de ses histoires locales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *