Port de Grima (Cadaujac)

Situé le plus au nord de la commune de Cadaujac, le port de Grima restera longtemps le port principal de la commune. Prisé par les négociants et les vignerons, il y débarquent leurs barriques pour les envoyer à Bordeaux.

L’histoire du port de Grima est intimement lié au commerce du vin. Appelé avant le XVIIIe siècle port de Caplong, on retrouve la désignation de Grima dès 1723. Ce serait une déformation du nom « Grimard ».

La famille Dupuch contrôlait une partie du trafic. Bateliers réputés ils y habitaient et leur maison se situe toujours à proximité du port. Le vin y était embarqué en provenance de Léognan et de Villenave d’Ornon. A partir du XIXe siècle, le vin viendra également de la rive droite (Camblanes, Quinsac, …), les conditions d’embarquement était plus confortable et notamment les jours de tempête.

En 1812, un bac est mis en service avec l’autre rive. Il fonctionnera jusqu’en 1865, date à laquelle il est supprimé par le préfet. Il sera remis en service sous la pression des habitants. Une desserte par gondole à vapeur reliait le port de Grima à la quai Richelieu à Bordeaux au terme d’une heure de navigation. Elle sera en service jusqu’en 1914.

En 1840, faute d’entretien des rives, le trafic de marchandise se déplacera vers le port d’Hourtin un peu plus au sud. Un débarcadère sera cependant construit en 1852 ainsi qu’une cale en 1856.

Aujourd’hui, la rive sablonneuse ne voit plus beaucoup de bateaux, la pêche au carrelet étant désormais l’une des rares activités du lieu. Un panneau explicatif rappelle l’histoire du port.

Please follow and like us:
error0
Tweet 20

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *