La découverte d’un territoire s’effectue grâce à la mise en avant de toutes ses richesses. Si on ne parle pas ici de monument, d’autres aspects traditionnels forment le patrimoine de la Gironde. La viticulture en fait partie. Grâce au réseau Bienvenue à la Ferme et le Palais Fermier de Talence, nous avons pu expérimenter la « dégustation dans le noir absolu » proposé par le Château Courtade-Dubuc.

La viticulture est apparue sur les bords de Garonne pendant l’Antiquité et s’est particulièrement développée au cours de la période anglaise entre le XIe et le XIIIe siècle. Mais c’est surtout à partir du XVIIe siècle que le commerce prend son essor. Les grandes propriétés commencent à apparaitre.

A l’inverse d’autres régions, comme en Anjou ou en Bourgogne où le contact direct avec le vigneron est une marque de la convivialité locale, les bordelais ont longtemps laissé les portes de leurs domaines closes et les visiteurs étaient rarement les bienvenus. L’oenotourisme a mis du temps à se développer en Gironde et les propriétés à s’y mettre sont encore rares. Bien entendu, parmi les plus connues on retrouve le Château Smith Haut Lafitte en appellation Pessac-Leognan et ses sources de Caudalie.

D’autres propriétés moins prestigieuses proposent pourtant des expériences de haut niveau et accessibles à toute personne curieuse. C’est le cas du Château Courtade-Dubuc à Camblanes-et-Ménac qui organise des dégustations dans le « noir absolu ». Privé de vos yeux, vous devrez confiez à vos autres sens la découvertes des saveurs du vin. Optez pour une FermeBox du réseau « Bienvenue à la ferme » et laissez vous guider par les propriétaires dans une aventure intéressante aussi bien qu’insolite. Leur passion et leur travail très qualitatif sont un exemple pour la profession.

Author: la gazelle en vadrouille

Blogueur depuis près de 20 ans, passionné de photographie et d'histoire locale, j'aime à faire partager mes découvertes. Chaque semaine je parcours le département de la Gironde à la découverte de son patrimoine et de ses histoires locales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *