Les gestes qui changent le monde : l’avocat le fruit de la désolation

Plébiscité par de nombreux nutritionnistes, l’avocat a vu sa consommation exploser dans les pays industriels à l’orée des années 1990.  Au départ, le développement de ces cultures a profité à de petites exploitations mais très vite le développement industriel des cultures a fait de l’avocat, le fruit aux pires valeurs écologiques.

A l’heure, où l’eau potable se raréfie et devient l’un des enjeux les plus importants dans de nombreux pays, un hectare d’avocatiers consomme autant d’eau que 1000 habitants dans un pays industrialisé. Ces cultures ont progressivement amené la désolation dans les principaux pays producteurs, au Chili, au Mexique et dans plusieurs pays africains.

Cette culture a conduit à un assèchement systématique de nombreuses régions et provoqué un exode rural massif des populations.

Outre, cette épuisement des ressources en eau, ce fruit par ses conditions drastiques de transport et de conditionnement est très énergivore et génère une quantité importante de déchets.

Et l’augmentation des terres cultivées de l’ordre de 800% en 30 ans (sources National Geographic) n’a fait qu’accélérer le phénomène. Des rivières chiliennes sont totalement asséchées depuis près de 10 ans et ont induit une baisse importante des précipitations faute d’évaporation. Le Chili vit aujourd’hui un véritablement emballement des phénomène dont nous avons une grande part de responsabilité. Nombreux sont les habitants qui ne plus alimentés que par des camions citerne faut de ressource locale.

Parmi les gestes que nous pouvons faire très facilement c’est réduire drastiquement la consommation de produits avec une empreinte environnementale aussi négative et qui contraignent de façon importante la vie des populations locales. On parle ici des avocats mais le discours serait identique pour les Ananas d’Amérique du Sud ou les nombreuses productions très polluées de bananes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *