Le vélo n’est pas pris au sérieux

Comme la Gazelle, vous circulez tous les jours avec votre « biclou » favori. Malheureusement, le énième report du plan vélo, probablement présenté bien après le 15 septembre confirme que pour les dirigeants français ce mode de déplacement est considéré comme un loisir.

Dans un article du nouvel observateur publié le 20 juillet dernier, le journaliste Sébastien Billard rapportait les propos de la Ministre des Transports qui appelait à « cesser de regarder le vélo avec condescendance ». Elle affirmait que ce mode de transport pouvait et devait résoudre bien des problèmes actuels en matière de déplacement.

Après avoir durci les conditions de financement des VAE (prime de l’état), le gouvernement avait reporté siné dié la présentation de ce nouveau plan. Que comprendre à cela ?

Les 200 millions d’euros qui doivent être débloqués pour améliorer les parcours cyclables, ajouter des liaisons là où elles n’existent pas et améliorer les aménagements existants ne sont pas grand chose si on le compare au budget du Sénat ou de l’Assemblée Nationale. Après la démission de Nicolas Hulot, nous pouvons tous craindre que ce plan soit envoyé aux oubliettes, son meilleur défenseur n’étant plus dans la place.

De nombreuses villes, comme Bordeaux, se glorifient d’avoir un développement de la pratique du vélo à deux chiffres mais dans les faits cela ne représente aujourd’hui que 2 à 3% des déplacements en France. Si on compare avec nos voisins européens, la France accumule un retard avec des disparités énormes entre les territoires (par exemple si on compare l’Alsace à la région PACA).

Cycliste, que dois tu faire ? Chacun doit se mobiliser pour défendre son usage, pour sa rapprocher de sa collectivité territoriale pour demander et exiger des équipements. Les cyclistes ayant subit accidents et blessures doivent mettre en cause la collectivité locale en portant plainte contre elle lorsque les équipements sont dangereux, inadaptés ou absents. En mettant nos élus devant la réalité, les choses avanceront peut être un peu plus.

Please follow and like us:
error0
Tweet 20

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *