L’activité de tressage à l’osier de Gironde fut florissante. Aujourd’hui encore il subsiste un artisanat qui maintient la connaissance de cette activité. Les villages de Barie et de Bassanne sont aujourd’hui parmi les derniers sites de production de l’osier du département. L’activité viticole est désormais l’un des principaux débouchés de cette culture.

Pour nombreux l’usage de l’osier se limite à la production d’éclisses pour la vannerie. Utilisé régulièrement pour des haies sèches, il est aussi possible de les planter pour obtenir des haies vivantes. Jusque dans les années 1950, la récolte de l’osier s’effectue en partie sur des pieds sauvages. Depuis cette époque, la production est exclusivement réalisée par de la culture.

Avec le retour d’une viticulture plus raisonnées, le jonc a été progressivement réintroduit pour l’attache de la vigne. Il rentre aussi dans le cycle de fabrication des barriques. Les grands domaines utilisent aujourd’hui massivement le jonc pour la viticulture.

Pour voir des champs aux couleurs ocres entre Garonne et Canal Latéral de la Garonne, il suffit de se rendre autour de la commune de Barie et le long du canal latéral au mois d’octobre avant la récolte qui débute en novembre.

Author: la gazelle en vadrouille

Blogueur depuis près de 20 ans, passionné de photographie et d'histoire locale, j'aime à faire partager mes découvertes. Chaque semaine je parcours le département de la Gironde à la découverte de son patrimoine et de ses histoires locales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *