La fontaine miraculeuse Saint-Justin de Samonac

Petite commune viticole située à 4km au Nord de Bourg-sur-Gironde, Samonac est connue pour la dévotion à la fontaine Saint-Justin et son pèlerinage. Cette fontaine située à l’entrée du village adopte un bâtit caractéristique du pays de Bourg-sur-Gironde.

Des milliers de pèlerins venaient à Somonac pour le 31 mai, la veille de la Saint-Justin. Selon la tradition populaire on a pu compter en 1835 près de dix-mille participants à ces festivités venus du Bourgeais mais aussi d’autres contrées de Gironde et de Charente. Un abri leur était offert dans les bâtiments qui jouxtaient le presbytère (aujourd’hui une salle des fêtes)

L’abbé Merlet, curé de Samonac dans la première partie du XIXe siècle (1813-46) racontait ainsi :

« L’objet de cette dévotion était d’invoquer St Justin pour le soulagement et la guérison des maladies longues et aigües et des autres douleurs auxquelles peut être sujet le corps humain…. Plusieurs personnes m’ont aussi attesté avoir obtenu ce jour de la fête et par son intercession de grands soulagements à leurs souffrances… Une personne qui ne pouvait marcher qu’à l’aide de béquilles étant venue en dévotion à St Justin, s’en retourna sans le secours de ses béquilles et parfaitement guérie. », écrivait-il dans le journal paroissial.

Autour de Bourg-sur-Gironde, on retrouvait trois autres fontaines miraculeuses : la source Saint-Martin à Bourg, la fontaine Saint-Pierre à Lansac et la Fons Galline à Tauriac.

La fontaine

Les nombreuses fontaines qui se trouvent dans le Bourgeais et en particulier entre Samonac, Gauriac, Saint-Seurin-de-Bourg et Saint-Trojan ont un bâtit particulier qu’on ne retrouve pas ailleurs en Gironde.

Elle est composée d’une voûte maçonnée (arc roman) sous laquelle s’écoule la source par un déversoir. Ce dernier alimente un bassin utilisé comme lavoir non couvert.

Le site a, depuis, été aménagé par des artistes qui marquent ainsi la tradition du pèlerinage avec des pieux à voeux permettant à chacun d’y nouer un bout d’étoffe. Il se trouve sur le tracé du circuit départemenal des fontaines (marquage vert).

Un écriteau rappelle l’histoire du lieu en reportant les constats de l’abbé Merlet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *