Pont routier de Cubzac

Après notre article sur le pont ferroviaire de Cubzac-les-ponts, nous nous intéressons au pont routier situé à quelques centaines de mettre de distance de lui construit également par les établissements Eiffel.

S’il est moins long de près de 600m par rapport au pont ferroviaire, il dégage une véritable élégance d’une époque où l’architecture routière de se limitait pas à de l’usuel. Construit quelques années auparavant, le pont routier est long de 1545m (comprenant 8 travées, 6 de 72,8m et 2 de 57,6m) et surplombe le fleuve à 33m de hauteur. Souvent considéré comme le pont de Saint-André-de-Cubzac, il se situe bel et bien sur la commune de Cubzac-les-ponts.

Histoire du pont

En 1839, un suspendu est construit à l’emplacement actuel du pont pour relier les deux rives. Ce pont suspendu comprend quatre arches supportant cinq travées soutenue chacune par des cables. L’architecture générale des arches est la même que celles présentes aujourd’hui. Le pont semble cependant avoir eu des défauts de conception puisque dans la seconde moitié du XXe siècle il est emporté par une tempête. Il est démonté en 1869.

Un nouveau pont est commandé. Sa construction est menée par Gustave Eiffel et l’ingénieur Emile Nouguier de 1879 à 1883. Il reprend les bases du précédent pont en y ajoutant cinq piles supplémentaires, les déjà quatre présentes étant raccourcies. la travée est à poutre droite métallique. Eiffel innovera lors de la construction en utilisant le procédé de lançage de part et d’autre du pont.

Le pont se construit par boulonnages successifs des pièces utilisées elles mêmes comme nouveau point de départ au dessus du vide jusqu’à atteindre le point d’appui suivant. Eiffel utilisera des vérins pour relever les travées pendant la construction et compenser la fléxion du métal.

Utilisé pendant un moins d’un siècle, il est détruit par les Allemands lors de la débacle. Il est reconstruit par le petit-fils de Gustave Eiffel, Jacques Eiffel à partir de 1946. Le pont est remis en service en 1947.

Depuis les rives de la Dordogne on accède là aussi à une magnifique perspective sur le pont aussi bien transversale que longitudinale quand on se situe en dessous. Depuis 2016/17 et une campagne de restauration, il dispose d’une passerelle cyclable en encorbellement.

Please follow and like us:
error0
Tweet 20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *